Bienvenue sur le ForumAbc Chansons
Espace réservé à tout ce qui concerne les Textes et les Chansons Francophones. 

Aller à la page : Page précédente123Page suivante
Page : 2 sur 3
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : Sosthène-Polycarpe Tarboulte
Date : samedi 1 décembre 2007, 11:11:52

En fait la musique est une fantaisie autour du thème algérien Kradoudja Ma Maitresse qui a donné "Hoochy Koochy" chez les américains.

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : Sosthène Tarboulte
Date : vendredi 7 décembre 2007, 18:13:34

Ca y est !! regardez cela :
[www.shira.net]

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : Utilisateur anonyme
Date : jeudi 13 décembre 2007, 19:27:23

Voici une version que j’ai apprise oralement il y a plus de trente ans.
Il ne faut pas y voir de connotation raciste, à l’époque ces paroles étaient chantées
entre copains dans la bonne humeur et sans arrières pensées.
(si ma mémoire est fiable ça donnait ceci) :

Né de père inconnu et de mère infidèle
Je suis né dans la rue le soir d’une revue
Comme j’avais l’âme guerrière, je partis au Maroc
Entre Rabat et Fes ce fut mon premier choc.

Refrain :

Travadja la moukère
Travadja bono
Trempe ton cul dans la soupière
Tu verras si c’est chaud
Et si c’est chaud c’est q’ça brûle
Et si ça brûle c’est q’c’est chaud
Viens, viens, viens sous ma guitoune
Viens, viens, viens dans ma casba
Tagalagala les jambes en l’air
Tagalagala les jambes en bas.
A la chouia , à la barka
Sous les palmiers du Sahara.

Les Bédouins embusqués derrière une colline
En guise de pruneaux m’envoyèrent des pralines
Par un éclat d’ obus hélas je fus touché
J’eus la poitrine en’lvée et le ventre emporté.

Le chirurgien me dit que j’nanais plus d’bedaine
Il me mit à la place le ventr’ d’une Marocaine
Mais à peine greffé le ventre d’la fatma
Reprit ses exercices de danse du travadja.

Je fus fait prisonnier par un pacha rebelle
Qui m’fit déshabiller pour me couper les ailes
Mais quand y m’vit tout nu il s’écria Allah
Il avait reconnu le ventre d’sa fatma.

Fatma oh ma fatma oh ma fatma que j’aime
Ils t’on défiguré mais j’te r’connais quand même
Heureusement qu’les copains sont v’nu me délivrer
Sinon à tout jamais j’étais déshonnoré.



De retour à Paris oh là là quelle affaire
Mon médecin me dit que j’allais être mère
Car l’ventre d’la fatma portait un négrillon
Et c’est comme ça messieurs que j’ai gagné l’million ;

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : Marsouin
Date : jeudi 14 février 2008, 22:48:07

Je chantais cela au partronage, il y a 55 ans !

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : vellei
Date : dimanche 2 mars 2008, 20:59:16

:-)) si c'est chaud, c'est des haricots,
si c'est froid, c'est des petits-pois,
c'est un juif du maroc qui me l'a appris
vous pouvez me faire confiance,
amitiés,
ce n'est pas que je sois raciste, la preuve je passe des vacances au maroc, mais c'est bien ça

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : XORF
Date : dimanche 2 mars 2008, 21:08:18

Moi je dis : quand on commence à se justifier alors que personne ne vous demande rien, c'est là que c'est suspect.

---
C'est aymer saynement d'entreprendre à blesser et offencer pour proffiter.
Montaigne (Essais).

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : Raphaël
Date : jeudi 1 mai 2008, 23:12:27

Si ça peut aider, j'ai trouvé ceci : [www.youtube.com]

Amitiés.

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : le Tonton flingué
Date : jeudi 14 août 2008, 00:27:08

Je ne sais pas si ma réponse sera encore d’actualité, mais la phrase « trabaja la moukere » était déjà mentionnée dans une chanson de Maurice Chevalier écrite en …1942 ! Ce qui prouve que le vieux Momo en connaissait au moins l’existence à cette date . La chanson s’appelle « Ali ben Baba », mais elle ne reprend que cette « célébrissime » phrase .
Un autre intervenant du forum (jaquezbreizh - salut la Bretagne !) cite les paroles « viens dans ma guitoune, viens dans ma kasbah . » Elles figurent dans une autre vieillerie chantée par Alibert dans les années 30 (ben, c’est pas frais tout ça …) laquelle vieillerie s’intitulait tout simplement : « viens dans ma casbah » …Je me souviens que dans notre vocabulaire de soldats, le terme « monter la guitoune » s’appliquait à certaines manifestations physiques masculines et…matinales ! De là à proposer de visiter la casbah et la guitoune, voilà qui augurait de quelques joyeusetés fantasmatiques !
Plus chastement , et plus gentiment, je me souviens aussi d’une planche de BD (Gaston, -dessiné par Franquin) où l’ami Gaston tape dans ses mains et chante « Trabaja la moukere » en voyant son collègue Fantasio faire des bonds …parcequ’il bricole un cable électrique qui a l’air de le secouer diablement ! Nous sommes là dans les années 58-59…La moukere faisait encore parler d’elle !
Je crois que cette chanson est une sorte de monstre que chaque génération bricolait en fonction des évènements, de la vie de chacun…et du soleil qui devait taper fort….

Tonton flingué.

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : liptitmouni
Date : jeudi 14 août 2008, 02:09:55

Viens dans ma casbah - Alibert - 1933
Titre: Viens dans ma casbah
Artis: Alibert
Parol: René Sarvil
Musiq: Vincent Scotto
Langu: Fr
Annee: 1933
copyR: *
Repri: *
Notes: Henri Alibert, Les Rivers Cadets et Rellys / Opérette marseillaise « Trois de la marine »
#DEB#

XXXXX je la connaissais
Harbi loubia couscous barka
Fleur de figuier on l’appelait
Barka couscous harbi loubia
C’était une cigarière
Elle était adroite de ses doigts
Surtout mon z’ami pour faire
Harbi loubia couscous barka

{Refrain :}
Ah ! Ah ! Viens dans ma guitoune
Ah ! Ah ! Viens dans ma casbah
…………………………………

Ouh ! Mon z’ami, il est zoli, zoli, zoli !

On pouvait dire en la voyant
Harbi loubia couscous barka
Oh ! Sapristi ! La belle enfant !
Barka couscous harbi loubia
C’était une fille merveilleuse
Mais elle louchait passablement
De plus, elle était boiteuse
Et un peu bossue également

{au Refrain}

Y en a trop mangé la loupia ( ?)
C’est pourquoi y en a mal au foie
Du couscous, y en a trop mangé
C’est pourquoi y en a fatigué
Si toi y en a mal à la tête
T’as qu’à bouffer des cacahuètes

Ce n’était pas un prix d’ vertu
Harbi loubia couscous barka
Deux gros garçons elle avait eus
Barka couscous harbi loubia
Le premier avait pour père
Un Espagnol XXXXX tirailleur
Quant au second, disait la mère
C’est l’ fils d’ l’équipage du croiseur

{au Refrain}

Ce n’était pas une fille d’amour
Harbi loubia couscous barka
Qui vous ruine comme la Pompadour
Barka couscous harbi loubia
Pour trois francs, cette bacchante
Vous roulait un cigare un peu las
Mais pour quatre francs cinquante
Elle donnait son pot à tabac

{au Refrain}

#FIN#


Je compte sur votre aide et sur votre indulgence pour cette transcription maison "naïve".



---
Liptitmouni



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14/08/08 02:31

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : tonton flingué
Date : jeudi 14 août 2008, 16:24:58

Merci à Liptitmoumi pour avoir complété mes souvenirs incertains…Ah ! mes neuronnes…

Et l’occasion de continuer à répandre mon verbe autour de la moukere….

Dans la caravane, une chanson chantée par Milton je crois, il est question d’un « bédouin papa d’une jolie moukere », avec un refrain célèbre : « la fille du bédouin suivait nuit et jour cette caravane…. Et le petit ami, dans les bananiers, chipait des bananes que la fille du bédouin rangeait avec soin dans son petit couffin… » Quand on sait que dans la suite de la chanson , ladite fille du bédouin a enduré tous les chameliers de la caravane (dans «enduré » on sent bien qu’il y a quelque chose de dur dans cette histoire… » et que de surcroît « elle a trouvé le joint pour garnir son petit couffin » , on n’a plus de doute sur la nature du couffin…

Dans une autre chanson, « A Rabat », qui doit remonter aux années 20, on nous parle encore –dans des termes assez peu élogieux pour autant que je me souvienne- des charmes d’une d’une jeune marocaine, et le chanteur s’adresse à elle en l’appelant « par ici ma moukere ».

Peut-être plus ancienne encore, la chanson « arouah sidi » évoque les amours de l’auteur, qui en visitant la casbah de Mascara « tombe amoureux d’une jolie moukere assise sur son derriere »…Il lui fait la cour et s’adresse à elle en lui disant « bella fatima, je cherche un tout petit abri pour y passer la nuit… » On ne peut s’empêcher de penser aux paroles « bella abissinia , faccia nera » –belle abyssinienne, au visage noir- qui fut l’air des troupes italiennes pendant leur conquête de l’Ethiopie…Ben oui, les moukeres de tous pays payaient tribut aux occupants…
Koa, koa, koa ? Est-ce que je deviendrais sérieux et barbant?.. Non, je voulais juste rappeler que la « moukere » a eu une existence multiple au cours des années coloniales. Elle rejoignait les vahinés de Polynésie, les ramates de Madagascar et les congaï de l’Indochine (Ma Tonkiki, ma tonkinoise…) Femme de rêve, femme d’ailleurs, celle qui n’existe que dans les chansons…

Eh !ben !.. Une certaine Edwige, si elle lit encore ce blog, doit être étonnée de voir ce que peut provoquer une question anodine…Qu’elle en soit remerciée, ça nous change du trop sérieux sans intérêt….

tonton flingué

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : liptitmouni
Date : jeudi 14 août 2008, 16:35:09

Je te lirais pendant des heures.

Malheureusement, mon navigateur ne semble pas connaître, dans un premier temps, ce que tu viens de m'apprendre.

Mais je vais continuer la recherche.



---
Liptitmouni



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15/08/08 04:06

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : liptitmouni
Date : vendredi 15 août 2008, 04:07:33

Souvenirs, souvenirs…

Ali Ben Baba - Maurice Chevalier - 1942
« Chanson arabe »

Transcription maison

Dans la ville d’Alger, on voyait circuler
Un tout petit cireur joli comme un cœur
Il cirait par-ci, il cirait par-là
Qué petit amour qu’il y avait là

Toujours soigné, toujours bien lavé
Une fleur dans ses cheveux frisés
Il n’arrêtait pas, Ali Ben Baba

Quand on le regardait travailler,
Rue d'Isly en plein milieu d'Alger,
On s' montrait du doigt Ali Ben Baba
Il possédait le secret du joli travail bien fait
Il était aussi charmant qu'excellent commerçant

Toujours soigné, toujours bien lavé
Une fleur dans ses cheveux frisés
On souriait à Ali Ben Baba

[Arabe de pacotille] Ali Ben Baba
Et trabaja la moukère, trabaja bono

Il cira tant et tant, il eut tant de clients
Qu’il s’en vint à Paris, loin de son gourbi
Le petit cireur fit de suite fureur
Et devint patron de cinq cents garçons

Toujours soigné, toujours bien lavé
Une fleur dans ses cheveux frisés
Il s’organisa, Ali Ben Baba

Son magasin prit une extension
Il devint une espèce de champion
Qui s’ fatiguait pas, Ali Ben Baba
Paris eut un engouement pour ce mignon commerçant
Il gagna en rien de temps tant d’argent en étant

Toujours soigné, toujours bien lavé
Une fleur dans ses cheveux frisés
I’ d’vint gros et gras, Ali Ben Baba

[Arabe de pacotille] Ali Ben Baba
Et trabaja la moukère, trabaja bono

Après un tel succès, l’amour suivit de près
Les femmes lui firent la cour, la nuit et le jour
I devint l’ chéri des fatmas d’ Paris
Comme il aimait ça, il en profita

Toujours soigné, toujours bien lavé
Une fleur dans ses cheveux frisés
I’ s’ dévergonda, Ali Ben Baba

Quand il entrait dans un grand café
Les Parisiennes venaient lui d’mander :
Aroua mena, Ali Ben Baba
C’est la terreur des vieux maris ; tout le monde en a peur
Il dégomme sans douleur les tombeurs amants d’ cœur

Toujours soigné, toujours bien lavé
Une fleur dans ses cheveux frisés
C’est un vrai pacha, Ali Ben Baba

[Arabe de pacotille] Ali Ben Baba
Et trabaja la moukère, trabaja bono



---
Liptitmouni

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : moukère-fan
Date : dimanche 31 août 2008, 14:24:01

J'ai mieux : dans la chanson "Butterfly-Tox" de Marie Dubas elle chante

"travadja la moukère
travadja bono
allah allah allah
tu m'diras si c'est chaud"

Ici u extrait, mais hélas pas pris au moment ou elle chante Travaadja :
[extract.fnac.com]

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : moukère-fan
Date : dimanche 31 août 2008, 14:25:34

Tenez, voilà, c'est ici :
[www.virginmega.fr]

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : autre version
Date : samedi 20 septembre 2008, 17:27:36

Toute au fin fonds de l'afrique, dans le pays des musulmans,
On entend une douce musique, le soir au soleil couchant,
c'est la fin de la prière qui s'envole vers Allah,
et les jarbis et les moukères, y vont manger la chakchouka
ali allah ali allah, après le frichti, c'est le kawa
si tu veux manger pour dessert, des bonnes bananes qui coutent pas chers
ah sa bonno pour t'amuser, tu jettes les peau ca fait glisser
tous les bicots se cassent le nez, y a que ca de bon pour rigoler

trabaja la moukère, trabaja bonno, mets ton cul dans la soupière
tu nous diras si c'est chaud.
tout les chasseurs d'afrique, y en a plein le dos
on y mange que des bricks et on y boit que de l'eau

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : jouineau
Date : jeudi 4 décembre 2008, 18:32:47

J'ai entendu il y a quelques temps cette chanson à la radio par Marie Dubas.
Le disque existe peut-être…

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : stephato
Date : mercredi 28 janvier 2009, 22:08:26

Bonjour;
Quelqu'un pourrait-il me dire ce que signifie "trabadja la moukére" ??
Merci

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : Fathma Barrache
Date : dimanche 8 février 2009, 20:09:06

Moi je connais :


Travadja la moudjaire
Travadja bonno
Trempe, dans le fromage, ton derrière
Tu me diras si ça brûle

Options : RépondreCiter
recherche une chanson d'avant en algerie pour mon père
Envoyé par : chatail
Date : jeudi 23 avril 2009, 16:42:28

Je recherche une chanson pour mon père qui s'appeller le petit cireur de la place d'alger est ce que quelqu'un pourrait m'aider, merci beaucoup

Options : RépondreCiter
Re: trabadja, la moukère
Envoyé par : mercedes
Date : jeudi 23 avril 2009, 16:55:04

Il y a cette chanson de Maurice Chevalier mais je doute que ça soit ça : [paroles-de-chansons.abazada.com]

On parle vaguement de ta chanson sur ce forum : [algerie.xooit.com]
(je me souviens de cette chansonnette des garçons de la Qsiba, descendant vers l'Amirauté : "c'est moi le p'tit cireur, de la place d'Alger, c'est le moi le meilleur !")

Options : RépondreCiter
Aller à la page : Page précédente123Page suivante
Page : 2 sur 3


Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.
Ce forum est propulsé par Phorum. US