Bienvenue sur le ForumAbc Chansons
Espace réservé à tout ce qui concerne les Textes et les Chansons Francophones. 

Chansons 1920 / 1930
Envoyé par : liptitmouni
Date : mardi 18 avril 2006, 22:43:58

Je ne sais pas comment m'y prendre : Un seul topic ou SIX ?

Voici donc, sur un seul topic, quelques paroles de SIx chansons datant des années 1920 / 1930.

Si vous connaissez les paroles, le titre ou, mieux, si vous possédez les mp3, ce serait gentil d'émouvoir (encore) une maman de 85 ans.
Ces paroles ont resurgi de sa mémoire grâce au forum de ce site.
Merci à TOUS pour votre gentillesse !

Recherche chansons des années 1920 1930

Petite poupée, ô fillette aimée
J’étais fou, faut me pardonner
Pardon, Madeleine,
Si je t’ai fait de la peine
En souvenir des beaux passés
Je sens ta main tremble
Oh ! Restons ensemble
Jamais plus je ne te ferai pleurer

--------------------------------------------------

Et j’ai crié Loulou, j’ai crié comme un fou
Reviens, je t’en supplie, ma mie chérie
Mais quand je l’ai vue rire, je n’ai pas pu me retenir
Et j’ai tué la maman qui avait oublié son enfant

----------------------------------------------------

Les violettes sont des fleurs
Qui dans leurs fragiles corolles
Abritent bien souvent des pleurs
Des pleurs d’amants qui se désolent
On nous dit que c’est la rosée
Mais ce sont des âmes brisées
Qui pleurent tout bas dans les fleurs

------------------------------------------------------

Petite Muguette au bouquet tout blanc
A voulu des fleurs une fois par an
Nous t’en apportons quand vient la saison
Avec les douces larmes des mimi pinsons
Puisqu’on dit qu’un jour, l’âme refleurit
Qu’il soit exaucé le vœu de la pauvrette
Et qu’un blanc muguet lui serve de lit
Voilà le beau rêve de la petite Muguette

----------------------------------------------------------

L’aventure / Le chauffeur > La jolie aventure / Hector Pellerin / 1919
Merci à Phikipsy

Ah ! La jolie aventure,
C’est un vrai roman d’amour
Disait la petite en voiture,
Je voudrais que ça dure toujours
Qu’il soit chauffeur, je m’en fiche
Tout mon cœur lui appartient
Il n’y a pas besoin d’être riche
Lorsque l’on s’aime bien

--------------------------------------------------------------

La maison de retraite

Si tu as le bonheur d’avoir ton père
Chéris-le bien, ne t’en sépare pas
Car pour t’élever, il a dû faire cent fois
Jamais ce que tu ne feras
Il y a des statues en marbre
Mais je pense à vous sous les grands arbres
Ah ! Mes enfants, je m’ennuie beaucoup
Je ne peux pas m’y faire
Mais je le regrette
J’aimerais mieux manger du pain noir chez nous
Que du poulet à la maison de retraite

------------------------------------------------------------------
Liptitmouni, très ému…

---
Liptitmouni



Modifié 1 fois. Dernière modification le 28/06/08 13:08

Options : RépondreCiter
Re: Chansons 1920 / 1930
Envoyé par : phikipsy
Date : samedi 28 juin 2008, 11:36:11

Bonjour Richard,

Je n'ai ni interprète ni auteur ou compositeur, mais bien les paroles pour une de tes recherches :

Titre :Oh, la jolie aventure

C'est à Paris, un jour, chaussée d'Antin
Les midinettes et les trottins
Virent une auto conduite élégamment
Par un jeune homme charmant
"Vite, emmenez-moi" fit l'une d'elles plaisantant
"Chic" dit le monsieur en s'arrêtant
Et pour faire parler d'elle tout l'atelier
Elle monta sans se faire prier
S'installa gentiment sur les coussins de l'auto
Qui démarra presto

{Refrain:}
Oh la jolie aventure
C'est un vrai roman d'amour
Disait la petite en voiture
Je voudrais que cela dure toujours
A souper je vous invite
Dit le jeune homme très courtois
J'veux bien répondit la petite
Mais faut me ramener chez moi

Le jeune homme fut sage et revint plusieurs fois
Chercher la petite au même endroit
Et les trottins disaient en voyant ça
Tu vois la veine qu'elle a
Mais un beau jour, dans l'quartier, quel émoi
L'jeune homme arrive et qu'est-ce qu'on voit ?
Le beau garçon - Ah, mon Dieu - quel bluffeur
N'était qu'un simple chauffeur
Casquette plate, costume gris
Les trottins ahuries
Dirent d'un petit air ravi

{Refrain:}
Oh, la jolie aventure
C'est un vrai roman d'amour
Avant de monter en voiture
La petite dit à son tour
Qu'il soit chauffeur, je m'en fiche
Tout mon cœur lui appartient
Il n'y a pas besoin d'être riche
Lorsque l'on s'aime bien

Dans la voiture qui roulait rapidement
Le beau jeune homme dit tendrement
Je ne suis pas chauffeur, croyez-le bien
Mais j'ai pris ce moyen
Afin de savoir sous ce déguisement
Si vous m'aimez sincèrement
A présent, voulez-vous de moi pour mari
"Je veux bien" qu'la petite répondit
C'est ainsi qu'à Paris le destin réunit
Le jeune homme au trottin

{Refrain:}
Oh la jolie aventure
C'est un vrai roman d'amour
Tout l'atelier de couture
Etait là et d'puis ce jour
C'est ainsi que dans la ville
Les trottins avec ardeur
Lorgnent les automobiles
Et font de l'œil au chauffeur

---
Fabriquer des souvenirs, ça sert à rien, mais ça tient chaud. (Aldebert)

Options : RépondreCiter
Re: Chansons 1920 / 1930
Envoyé par : liptitmouni
Date : samedi 28 juin 2008, 12:05:06

Bonjour, Philippe,

Merci pour ce texte tant cherché.



---
Liptitmouni

Options : RépondreCiter
Re: Chansons 1920 / 1930
Envoyé par : liptitmouni
Date : samedi 28 juin 2008, 13:06:49

Grâce à toi, J'ai trouvé ceci :

La jolie aventure / Hector Pellerin / 1919
[gauterdo.com]

Les trottins ahuris

Tu peux donc poster ces paroles sur Textes à publier.

Encore merci, Philippe.



---
Liptitmouni

Options : RépondreCiter
Re: Chansons 1920 / 1930
Envoyé par : fazou
Date : samedi 28 juin 2008, 13:43:11

Bonjour Philippe

Bonjour, Richard,
C'est un plaisir de te retrouver à nouveau sur le forum


Options : RépondreCiter
Re: Chansons 1920 / 1930
Envoyé par : Vepila
Date : mardi 28 septembre 2010, 17:45:12

A l'attention de liptimouni !
Bonjour,
Pour la première des chansons dont vous citez quelques mots, les quelques paroles qui commencent par: "petite poupée, ô fillette aimée" concernent le dernier refrain d'une chanson que mon père a transcrite dans un recueil en 1929. Cette chanson comporte 3 couplets et 3 refrains. Si vous le voulez, je peux vous les adresser. En revanche, je n'ai hélas aucune information sur l'origine de cette chanson: paroles, compositeur, partition, mp3, etc… et je serai très très intéressé de les connaître.
Alors, à bientôt peut-être
Cordialement
Robert

Options : RépondreCiter
Re: Chansons 1920 / 1930
Envoyé par : Pirou
Date : lundi 9 avril 2012, 02:34:43

Je cherchais justement les paroles de la première chanson. Ma mère me la chantait quand j'étais petite, dans les années 40.

Je me souviens de ceci :

La porte s'ouvre, le voici,
Donne-moi ta paye, lui dit Madeleine.

De l'argent! Non mais chez qui! en faisant un geste de haine.

Bats-moi, s'écrie l'enfant, voyant qu'on va battre sa mère.
Bats-moi puisque tu es méchant, mais ne touche pas petite mère.

Et dégrisé maintenant, c'est lui qui pleure devant son enfant.

Petite poupée ô fillette aimée, j'étais fou, faut me pardonner;
Je vous ai fait de la peine, ô pardon Madeleine,
En souvenir de nos beaux jours passés.
Vois comme ma main tremble,
Ö restons ensembles
Jamais je ne vous ferai pleurer.

Et j'en ai une autre que je ne trouve nulle part :

Demain, je te le jure, je serai toute à toi,
Demain je te dirai, je t'aime prends moi.
Non pas aujourd'hui, non, je t'en supplie,
Tes yeux me font peur, j'y vois de la folie.

A quoi bon les cris à quoi bon les pleurs
Quand l'homme prend la femme malgré ses pudeurs
Après quelques jours elle se désespère
Car elle s'aperçoit qu'elle va devenir mère
Et l'homme pas content
D'avoir un enfant
Veut gagner du temps
Il lui dit tout en la calmant

Demain oui demain nous nous marierons
Tu seras ma femme, heureux l'on vivra,
Tout comme les autres ...............
Tu auras des bijoux ma jolie,
Mais les mois, les jours sont bien vite passés,
Il ne reste plus que deux délaissées
Qui pleurent de l'avoir attendu
Ce demain qui n'est jamais venu.

................

Options : RépondreCiter
Re: Chansons 1920 / 1930
Envoyé par : Pirou
Date : lundi 9 avril 2012, 15:55:53

Je retrouve le deuxième couplet de la première chanson :

Ils se sont mariés, ce fut le bonheur sans partage.
Les camarades d'atelier le détournèrent de son ouvrage.
Il fréquente les bars et le samedi, Madeleine,
Avec sa fille attend très tard ce qui reste de la quinzaine.
L'enfant veut aller au repos
Mais sa mère lui dit le coeur gros :

Petite poupée, ô fillette aimée,
Tout à l'heure, papa va rentrer.
S'il est en colère, il faudrait se taire,
Surtout ne pas le contrarier
Quand il déraisonne, ton père, ma mignonne
Ne sait pas qu'il nous fait pleurer.

La porte s'ouvre..............

Options : RépondreCiter
Re: Chansons 1920 / 1930
Envoyé par : MARIE
Date : mercredi 23 octobre 2013, 13:27:38

voici les paroles de cette chanson que me chantait aussi ma grand mère

Quand madeleine à son amant appris qu’elle allait être mère
Il l’embrassa bien tendrement en disant voilà une affaire
Ils se sont mariés, ce fut le bonheur sans partage.
mais ses camarades d'atelier le détournèrent de son ouvrage.
maintenant il boit Il fréquente les bars et le samedi soir, Madeleine,
attend Avec sa fille très tard ce qui reste de la quinzaine.
L'enfant pleure demande le dodo
Mais madeleine lui dit le coeur gros :
Petite poupée, ô fillette aimée,
Tout à l'heure, papa va rentrer.
S'il est en colère, il faudrait se taire,
Surtout ne pas le contrarier
Quand il déraisonne, ton père, ma mignonne
Ne sait pas qu'il nous fait pleurer.
La porte s'ouvre, tiens le voilà
Donne-moi ta paye, lui dit Madeleine.
De l'argent! Non mais chez qui! en faisant un geste de haine.
Oh non papa s’écrit l’enfant croyant qu’il allait battre sa mère Bat moi puisque tu es méchant mais ne bat pas petite mère
Alors dégrisé maintenant c’est lui qui pleure devant son enfant
Petite poupée, ô fillette aimée
J’étais fou, faut me pardonner
oh Pardonne, Madeleine,
Si je t’ai fait de la peine
En souvenir des beaux passés
Je sens ta main tremble
Oh ! Restons ensemble
Jamais plus je ne te ferai pleurer

Options : RépondreCiter
Re: Chansons 1920 / 1930
Envoyé par : Ondine
Date : dimanche 15 décembre 2013, 16:45:12

Bonjour,

Ma grand mère chantait souvent cette chanson
Je vous donne les paroles dont je me souviens.....



Quand Madeleine, à son amant, lui appris qu'elle allait être mère,
Il l'embrassa bien tendrement, en lui disant : voilà -t-il une affaire...
On n'est pas riche, mais ça ne fait rien, je travaillerai davantage,
Afin que le gosse qui vient, trouve ce qu'il faut, dans notre ménage...

Quelques temps après ce jour là, d'une fillette il était le papa...
Ils se marièrent, ce fut le bonheur sans partage,
Mais ces amis de l'atelier, le détournèrent de son ouvrage....
Maintenant il fréquente les bars et le samedi soir Madeleine
Qui, avec sa fille attend très tard, ce qu'il resta de la quinzaine....

L'enfant doit aller au dodo, et sa mère lui chanta le coeur gros..

Gentille poupée, oh fillette aimée, tout à l'heure, papa va rentrer,
S'il est en colère, il faudra se taire, et surtout ne pas le contrarier,
Quand il déraisonne, ton père ma mignonne,
Tu sais bien qu'il nous fait pleurer .....

La porte s'ouvre, et le voilà !
Donnes moi ta paie dit Madeleine,
Mais de l'argent, mais de chez qui ?
En faisant un geste de haine.....

Allons papa, s'écrit l'enfant,
Voyant qu'il va battre sa mère,
Bats moi à moi puisque t'es méchant
Mais ne touche pas petite mère.....

Alors dégrisé, maintenant,
C'est lui qui pleure devant son enfant......

Gentille poupée, oh fillette aimée
J'étais fou, il faut me pardonner,
J'vous ai fait d'la peine, pardon Madeleine
En souvenir des beaux jours passés.....

Je le vois ta main tremble,
Oh restons ensemble, plus jamais,
Je n'vous ferai pleurer.......

Options : RépondreCiter


Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.
Ce forum est propulsé par Phorum. US